Fête de la Joie : 24h pour le Seigneur

Au milieu du carême, en répondant à l’appel du pape François à vivre 24 H pour le Seigneur, nos 3 paroisses de l’Amandinois ont mis en actes le projet pastoral « Tous appelés pour construire une communauté vivante, accueillante et fraternelle ».

Samedi 18 mars

17 H : En l’église de Sainte Thérèse de Saint Amand, cinq témoignages de foi ont donné la mélodie à nos 24 H pour le Seigneur. Relire sa foi, percevoir la présence de Dieu dans nos vies et savoir en témoigner est le cadeau de la mission que nous devons porter ensemble. Voici les trois questions qui ont été posées aux intervenants mais qui pourraient être posées à chacun de nous : A quel moment j’ai rencontré Dieu dans ma vie ? Comment je nourris ma vie aujourd’hui ? Comment je souhaite poursuivre mon chemin de foi ?

Guillaume de retour d’un pèlerinage à Taizé avec la Pastorale de notre diocèse en février dernier et en préparation d’une route chantante qui conduira les jeunes aux Journées Mondiales de la Jeunesse cet été, nous a dit qu’il nourrissait sa foi avec d’autres dans des moments de partage.

Ambre, qui se prépare à vivre le sacrement du baptême le 8 avril, nous a exprimé sa joie de rentrer en relation de confiance avec Jésus par des prières de Merci.

Adèle, également, catéchumène, se réjouit de cheminer avec ses deux sœurs. Après son baptême, en étudiant à Lille, elle souhaiterait rejoindre un groupe qui lui permettrait de poursuivre son parcours de foi.

Géry, diacre depuis quelques mois, a exprimé son désir de connaître davantage les dons de Dieu. Sa lettre de mission l’invite à être signe de la fraternité du Christ.

Bernard Gilles, diacre depuis deux ans, perçoit Dieu dans la Création, dans les œuvres humaines, dans les relations avec les autres. Sa foi s’est enracinée au cours des différentes étapes de sa vie. Préparer des homélies, vivre la fraternité lui permettent de grandir dans la foi.

18 H : Lors de la messe à Sainte Thérèse, la communauté a accueilli les catéchumènes du doyenné pour vivre un scrutin, une étape permettant de se laisser scruter par l’amour de Dieu pour mieux percevoir les faiblesses et les richesses de leur cœur. Dans l’après midi, ces jeunes et ces adultes s’étaient retrouvés pour approfondir la Parole de Dieu et poursuivre le cheminement vers le sacrement du baptême qui sera célébré à la veillée pascale.

20 H : A l’église de Flines les Râches, lors d’une veillée de louange, Sœur Marie Stella, sœur Augustine du Togo, a témoigné de son engagement auprès des enfants malades du SIDA. Accompagnée de jeunes togolais, La « Sœur aux mille enfants » a évoqué comment la fraternité se vivait au sein des maisons d’accueil. Son témoignage nous a beaucoup touché au beau milieu de notre carême : « Tout homme est une histoire sacrée ».

 

Nuit d’adoration : De 23 H jusqu’aux laudes de 7 H 30, la petite chapelle de l’église Saint Martin a accueilli entre 2 et 15 personnes toutes les heures pour prier devant le Saint Sacrement. Ce relais de prière fut une expérience unique pour certains sur leur chemin vers Pâques. L’abbé Jean a réussi à tenir éveillé toute la nuit pour proposer le sacrement de la réconciliation à ceux qui le désiraient.

 

Dimanche 19 mars

7 H 30 : La prière des Laudes est venue clôturer cette nuit d’adoration. Dans l’église Saint Martin, plus d’une vingtaine de personnes se sont unis à la prière des moines et religieuses du monde entier.

8 H : Le petit déjeuner très copieux a donné un esprit de fraternité, de convivialité et de joie.

9 H 30 : Lors des messes de Maulde, d’Hasnon et de la chapelle des Soeurs, les paroissiens ont été envoyés en mission pour rendre visite à une personne malade, seule ou isolée. Être attentifs à ceux qui ont besoin de soutien, d’accompagnement est une priorité de notre projet pastoral. Une bougie, une prière, un Notre Père partagé sont un rayon de soleil pour les personnes visitées.

11 H : La messe de Saint Martin a été suivie d’un apéritif chanté. Une petite éclaircie a permis aux musiciens et aux choristes de sortir sur le parvis pour faire résonner des chants de louange. L’apéritif, organisé par les Amis de Saint Martin, a donné l’occasion aux paroissiens de vivre une temps de convivialité et de partage nécessaire pour construire une communauté fraternelle.

 

Merci à tous ceux qui ont préparé, animé, cuisiné, chanté… pour rendre ces 24 H vivantes, priantes et fraternelles !

 

Article publié par ELVIRE PERROT • Publié le Jeudi 23 mars 2023 • 806 visites

keyboard_arrow_up